2020, une année symbolique !

Bien que 2020 porte bien ses nombres (VINVIN), au domaine nous ne partions pas si serein ! Une végétation très en avance, un mois de juillet très chaud et sec sans une goutte d’eau, de petits grains, laissaient présager de petits rendements. C’était sans compter sur les pluies d’août qui permirent aux grappes de se concentrer en sucre et en jus.

Nous avons ainsi débuté la récolte manuelle le mercredi 2 septembre avec le ramassage du Pinot Noir pour le futur Rose Emoi. S’en sont suivi le ramassage manuel du Pinot Noir pour East Side, et enfin le chenin pour Terre de Haut.

A ce jour, seul le futur East Side finit sa fermentation alcoolique !

Flashback sur la préparation des vendanges !

Choisir la date du début des vendanges ne relève absolument pas du hasard, entre prélèvements et contrôles oenologiques, voici comment nous procédons chaque année.

Photo d'un seau de vendanges rempli de pinot noir

Etape 1 : Goûter les raisins !

Quand les grains montraient les premiers signes de maturité, nous avons sillonné chacune de nos parcelles afin de gouter les raisins ; en plus des analyses notre vigneronne fait confiance à ses papilles afin de choisir la date idéale.

Etape 2 : Relever l’acidité totale !

Avant de vendanger, une petite quantité de raisin de chacune des parcelles est prélevée afin de déterminer l’acidité totale de la parcelle. Pour notre grolleau par exemple on prend 5ml de jus de raisin auquel on ajoute quelques gouttes de BBT (Bleu de Bromothymol). Dans un second temps on fait couler la soude, et quand la couleur vire au bleu outre-mer on a l’acidité totale. Un réfractomètre sera ensuite utilisé pour mesurer le taux de sucre du raisin.

Etape 3 : Acter les vendanges !

Tout est fin prêt, l’équipe est au complet on peut enfin envisager le début des vendanges ! C’est parti pour un mois et demi, de ramassage, de cohésion, de rencontres et de partage !

Partagez cet article
neque. ultricies Praesent Aliquam tristique Curabitur eleifend